L’Auditorium du Musée d’Orsay

présente

le 27 novembre 2005 à 16 heures

La Nuit de Noël / La Veillée de Noël.

Film de L. Starewitch réalisé en 1913. 49 minutes.

L. Starewitch a toujours traduit ce titre par La Nuit de Noël, mais le programme propose une autre traduction, La Veillée de Noël. Le titre original est Notch pered Rojdetstvom (dans ce logiciel, le titre en cyrillique ne passe pas ! Désolé !), on trouve aussi le titre en anglais, Christmas Eve.

Cette projection est un événement rare. La dernière projection de ce film à Paris a eu lieu en 1989, déjà au Musée d’Orsay, dans le cadre d’une manifestation concernant le cinéma russe avant la révolution. Cette manifestation était la reprise des projections organisées au festival de Pordenone en octobre 1989 (voir la page " pour en savoir plus " du site).

Dans la filmographie qu’il a lui-même rédigée et dans ses " souvenirs ", L. Starewitch a écrit à propos de ce film :

LA NUIT DE NOEL, 1 500 mètres d’après Gogol. Interprètes : Ivan Mosjoukine, Lopoukine, A. Gromow, Tredenskaia.

Film de programme interprété par des acteurs vivants et comportant une scène d’une trentaine de mètres de plastique animée.

La marionnette cinématographique est en présence de l’acteur vivant dans le même cadre de l’image. La juxtaposition est obtenue par le trucage et la marionnette est animée par une série de modelages.

Le Diable / interprété par Ivan Mosjoukine et doublé par une marionnette / se trouve obligé de se cacher sur l’ordre du forgeron, de sauter dans la poche de celui-ci. De taille normale au début de la scène il se rapetisse jusqu’à une taille d’une vingtaine de centimètres, saute et se cache dans la poche du forgeron.

Pour transformer l’acteur Mosjoukine en petit diable dans La Nuit de Noël, j’ai utilisé des photographies successives avant d’arriver à une marionnette.

Cité dans : Léona Béatrice et François Martin : Ladislas Starewitch, L’Harmattan, 2003, pp. 400 et 435.

Dans ce film, réalisé avant la Grande Guerre, la lune manipulée par le diable est éclairée de l’intérieur comme le fameux verre de lait dans Suspicion (1941) d’Alfred Hitchcock.

Cette projection s’inscrit dans le cadre d’une programmation plus vaste, organisée par le Musée d’Orsay, concernant le cinéma russe :

Cinéma russe, Images de Russie :

1908-1930

du 18 novembre au 18 décembre 2005

*****

Contact :

www.musee-orsay.fr

retour