Jacques Le Goff , un des plus grands historiens français du Moyen Âge  au cours des quarante dernières années, dans son ouvrage Héros et merveilles du Moyen Âge, publié aux éditions du Seuil en 2005, consacre un passage au film de L. et I. Starewitch Le Roman de Renard.

p. 192 : « Non moins étonnant est le destin de Renart au cinéma. Renart est d’abord le héros du remarquable Roman de Renart de Ladislav Starevitch qui en reprend les principaux épisodes, avec pour personnages des marionnettes. L’esprit du film est ludique et libertaire ; il montre la « résistance d’un esprit indépendant à la prétention des puissants à régenter tous les aspects de l’existence ».

Quelques erreurs se sont glissées dans la légende de la photo :

   L. Starewitch est arrivé en France à la toute fin de 1920 et s’y est installé en 1921.

   Le Roman de Renard n’est jamais sorti en Russie et sa sortie en Allemagne date de 1937.

   Si L. Starewitch a donné ses lettres de noblesses à l’utilisation de marionnettes dans le cinéma d’animation, il n’est pas le premier à utiliser ce procédé.

   Le titre final du film est bien Le Roman de Renard et non Le Roman de Renart.

   Le réalisateur écrivait son nom Ladislas Starewitch.

Retour