Cette page présente les principales manifestations 

auxquelles Ladislas Starewitch a été présent en 2007

 

2007 : une année vraiment intéressante.

Après la restauration des Yeux du dragon en version sonore en début d'année nous avons achevé en juin la restauration du court métrage Amour noir et blanc en version sonore. La version muette française ainsi qu'une version anglaise du Mariage de Babylas sont également terminées de telle sorte que nous avons achevé la restauration des films réalisés par Ladislas Starewitch  en France de 1920 à la fin des années 1950 : les films muets, les films sonores et également les films muets qui ont été sonorisés en 1932 après l’avènement du cinéma sonore. Nous achevons donc un long travail de localisation, d’acquisition et de restauration entrepris il y a près de vingt ans dont nous évoquions les objectifs dans un article en 1993 (http://perso.orange.fr/ls/la_renaissance.htm). Ces objectifs sont atteints, il nous reste à reconstituer la version originale et complète de Fétiche Mascotte, dont nous avons déjà plusieurs éléments, et retrouver la musique de La Petite Parade. Nous avons un disque en cire de l’époque cassé en deux, donc actuellement illisible, qui contient un passage de cette musique… ou de la bande originale des premiers rushes du Roman de Renard sonorisé par Louis Nalpas. Ainsi reste t-il certainement des découvertes à faire, sans doute aussi du côté des films réalisés en Russie. L’inventaire actuel du Gosfilmofond est très précis, mais on retrouve nombre encore d’œuvres d’art considérées comme perdues en Europe centrale et orientale. Il reste aussi les fonds des collectionneurs privés.  

L'achèvement de ces restaurations a été couronné par une manifestation importantes en octobre en Italie. Le Festival du cinéma muet de Pordenone a programmé une rétrospective de tous les films d'animation muets réalisés par L. Starewitch et conservés (19 !) complétés par le documentaire Comment naît et s'anime une cinémarionnette et une exposition de marionnettes et de décors utilisés dans ces films. En février et mars 2008 le Musée d'Art Contemporain de Barcelone va programmer une bonne douzaine de films de L. Starewitch. Avec la programmation de Moscou en 2000 (voir : http://pagesperso-orange.fr/ls/fmoscou.htm), et d'Annecy en 1991(21 films), ce sont les plus grandes rétrospectives organisées à ce jour. Mais on attend surtout la rétrospective intégrale de tous les films conservés aujourd'hui soit plus de 45 réalisés de 1910 à 1965 ! Cet événement reste à organiser.

   D'ici là d'autres projections auront lieu : à Tremblay-en France par exemple et dans le Val-de-Marne en février 2008 dans le cadre de la remise de la bourse Ladislas Starewitch du Conseil Général du Val-de-Marne. Nous avons également appris grâce à une correspondante espagnole une initiative originale présentée à Rotterdam : la reconstitution d'un film considéré comme perdu !

D'autres projections ont déjà eu lieu en 2007 : 

A Bruxelles, à Paris les Archives françaises du film ont intégré des films rarement projetés de L. Starewitch dans un panorama du cinéma d’animation français, au Festival Plein la Bobine à La Bourboule (63150, Puy-de-Dôme) en juin, à la Réunion en septembre (annulé), en Bretagne, dans le Val d’Oise, à la Cinémathèque française à Rethel, à l’abbaye de Fontevraud et à Lion-sur-mer.

Ainsi qu'une exposition de marionnettes du Roman de Renard à l’abbaye de Fontevraud. 

   En 2005 nous avons participé à un colloque sur Jacques de Baroncelli pour lequel L. Starewitch a réalisé quelques scènes d’animation, les actes de ce colloque viennent d’être publiés en 2007. Et en 2006 nous avons rencontré B. Pojar.

   L'intérêt de ce site est évidemment de publier toutes sortes d'informations sur Ladislas Starewitch mais aussi d'entrer en contact avec de nombreuses personnes dans le monde. Merci à Michel Fuchs qui nous signale une projection toute particulière de Reineke Fuchs à Moscou.

Retour