Cette page présente les principales manifestations 

auxquelles Ladislas Starewitch a été présent

 en 2009

   * Les dernières projections de l'année ont eu lieu à Aubervilliers accompagnée d'une présentation de marionnettes et à Marseille. Des nouveautés également du côté de la presse.

* Notre grand plaisir de cette rentrée de septembre : la restauration du projecteur Pathé Nau ayant appartenu à Ladislas Starewitch.

 * Mais le grand événement du début de l'été a été la grande rétrospective consacrée à Ladislas Starewitch par le Festival de Films de La Rochelle. Après Pordenone en 2007 et Barcelone en 2008, il s'agit de la plus large rétrospective des films de L. Starewitch en France depuis le Festival d'Annecy en 1991. Nous remercions Xavier Kaxa-Topor pour son rôle dans cette rétrospective.


   Si, comme cela est arrivé à certains spectateurs, vous avez trouvé salle comble aux projections du Roman de Renard à l’Olympia 3, vous auriez pu aller voir ce film au même moment au bord de la mer Noire au Festival de Sotchi (du 7 au 14 juin 2009) : http://kinoglaz.fr/u_fiche_evenement.php?num=346

 * Béatrice est allée dès le mois de mai présenter quelques marionnettes et des films à une classe de CE1 dans le dix-neuvième arrondissement de Paris, classe animée par Marianne Martin, arrière petite-fille de Ladislas Starewitch.

 

 * Jérôme Descamps a présenté le film Fétiche Mascotte dans le cadre du Festival mondial des théâtres de marionnettes à Charleville-Mézières en septembre 2009.

* Plusieurs publications récentes évoquent Ladislas Starewitch et son œuvre :

Cinéscopie dans un article illustré signé par Michel Gasqui  intitulé Le Roman de Renard,  n°15 septembre 2009, pp. 45-47. http://cinescopie.unblog.fr

   Animation reporter dans un article illustré signé par Shilpa Ranade, (Assistant Professeur at IDC, IIT, Mumbai) intitulé  Almost Human, septembre 2009 pp. 31-32. Cette revue indienne a déjà publié un article sur Ladislas Starewitch en décembre 2008, voir : http://pagesperso-orange.fr/ls/jb-%20animation_reporter.htm

* Une chaîne de télévision russe TV Channel Culture a réalisé et diffusé un reportage de 39 minutes sur Ladislas Starewitch.

* L’influence de Ladislas Starewitch sur plusieurs réalisateurs en activité :

Wes Anderson : à propos de son prochain film Fantastique Maître Renard, d’après le texte de Roald Dahl, sortie prévue le 23 décembre 2009.  […] « J’ai toujours voulu réaliser un film d’animation en stop motion (image par image) avec des personnages à fourrure » répond Anderson quand on l’interroge sur son intérêt soudain pour une forme de cinéma qui lui était jusqu’alors étrangère. Suppléé par une équipe dont l’essentiel des cadres a travaillé avec Tim Burton sur Les Noces funèbres ou pour les studios Aardman (Tristan Oliver, le directeur de la photo, est un fidèle de Nick Park), le cinéaste américain s’est vite mis au diapason. « Mon modèle était Le Roman de Renard, réalisé en 1930 par Ladislas Starewitch. Comme dans ce classique de l’animation, nous disposons de poupées articulées de quatre tailles différentes. […] ». Première, Quand Wes Anderson joue avec les poupées, n°389, juillet 2009, pp. 92-95.

Tim Burton : « The influence of pionnier model animator Ladislas Starewicz, whose most remarquable films were made beetween 1910 and the mid 1930s, can be clearly seen in The Nightmare Before Christmas. While the latter film was conceived by Tim Burton, who did many of the original sketches for the film, it’s actual director Henry Selick has also talked in interviews of the influence of East European and experimental animation on his work… » Cité dans : Jayne Pilling A Reader in Animation Studies, John Libbey, Sydney, 1997, p. xvii, note n°4.

* Nous signalons également un site qui donne des nouvelles de Lys Flowerday qui a réalisé le très beau film Petite Fille dans Paris d'après le texte de Marcel Béalu : www.studiodixneuf.com

      L’exposition à la Bibliothèque Nationale de France consacrée à la littérature pour enfants incluait un programme de films dont des extraits du Roman de Renard et des Contes de l’horloge magique.

   L’exposition In Praise of Shadows commencée à Dublin en octobre 2008, s’est poursuivie à Istanbul (janvier-avril 2009) avant d’être présentée à Athènes (mai-juillet 2009), les catalogues (en anglais, en turc ou en grec) proposent des textes concernant Ladislas Starewitch rédigés par Carolina López Caballero (lire le texte) et François Martin (lire le texte).

   D’autres publications Puck, Cinéscopie, Animation Reporter de Mumbai (Bombay) ont consacré des passages plus ou moins longs à L. Starewitch (voir leur présentation).

L'Horloge magique retrouve la musique de Paul Dessau à Berlin et à Magdebourg. Les programmes de Babyrama, Clair Obscur ont été projetés à Bruay-la-Buissière et au Forum des Images. De leurs côtés, les compagnies musicales Poum Tchack et Euphonium poursuivent leurs tournées…

La Bourse Ladislas Starewitch du Conseil Général du Val-de-Marne a été remise en février.

   Un internaute polyglotte et passionné (G. M.) nous signale un dossier rédigé en

Biélorusse consacré à L. Starewitch : http://nn.by/index.php?c=ar&i=10818.

   Et même un manuel scolaire paru en avril 2009 inclut un clin d’œil à L. Starewitch.

   En échos à notre rubrique « Aidez nous ! », nous avons reçu plusieurs réponses concernant les programmes du cinéma le Gaumont Palace pour 1913 et 1914 et un disque 78 tours cassé en deux morceaux. Merci à tous, voir les pistes suivies. Nous avons encore eu des nouvelles concernant la reconstitution du film L’alcool et ses conséquences.

 

Retour à toutes les manifestations

Retour aux dernières nouvelles