L'exposition Watch me move à Moscou !

du 18 novembre 2015 au 18 février 2016

 

avec la projection du Roman de Renard de L. et I. Starewitch !

(projection continue)

 

  L'exposition Watch me move conçue par le Barbican centre de Londres poursuit son tour international. Après Londres, Calgary (canada), Taipeh, Kaohsiung, Sao Paulo, Brasilia, Detroit, Nashville, Monterrey (Mexique), Moscou !

au VDNKh

http://vdnh.ru/en/

Centre panrusse des expositions

 

   La puissance et la capacité de suggestion de l’animation ont inspiré des artistes et des réalisateurs de films depuis la fin du XIXème siècle, depuis les recherches de Muybridge et Marey, les petites bandes des frères Lumière, de McCay à travers diverses techniques jusqu’à l’ordinateur et surtout jusqu’à ce que le caractère sans limites de l’animation n’attire des artistes plus contemporains venus d’horizons divers.

   A travers une histoire de l’animation depuis ses origines cette exposition tisse des liens avec ces artistes contemporains comme Christian Boltanski ou Kara Walker…

   Ladislas Starewitch a évidemment sa place aux côtés d’Emile Reynaud, Emile Cohl, Dave et Max Fleischer, Willis O’Brien, Norman McLaren, Ray Harryhausen, Alexandre Alexeieff,  Osamu Tezuka, Terry Gilliam, Tim Burton, Youri Norstein, Hayao Miyazaki, Ari Folman et de beaucoup d’autres présents (une centaine) également dans l’exposition.

Tous les trésors de l'animation !

   Mais cette relation avec d’autres artistes contemporains développe aussi l’intérêt de ces artistes pour Ladislas Starewitch comme l’a déjà montré le film de Julian Schnabel Basquiat réalisé en 1996, ou bien cette exposition conçue par Paolo Colombo In Praise of Shadows présentée aux musées d’Art moderne de Dublin, d’Istanbul et d’Athènes en 2008-2009  où déjà se côtoyaient Lotte Reiniger, Ladislas Starewitch et Kara Walker.

   Ladislas Starewitch n’est pas seulement un cinéaste, il est l’un des grands artistes du vingtième siècle.

 

Le Roman de Renard, 1941, Ladislas et Irène Starewitch

 

==> En décembre 2000 déjà lors d'une manifestation particulière seize films de Ladislas Starewitch ont été projetés à Moscou sans la maison Khanjonkov : voir les détails !

 

*****

 

Retour aux nouvelles

 

Retour à 2015

 

Retour à 2016