Pour en savoir plus

Starewitch

Starewicz

Starevitch

   

Bibliographie :

* Nouveau texte :

François MARTIN : « Ladislas Starewitch à Kaunas, précurseur du cinéma lituanien, dans Les Cahiers lituaniens, N°14, 16ème année, automne 2015, p 24-28. Lire le texte…

 

Des textes récents sur Ladislas Starewitch :

   * Un article que nous avons écrit pour le catalogue de l’exposition « Metamorphosis » organisée à Barcelone au CCCB (mars à septembre 2014) :  « Ladislas Starewitch, l’homme des confins » 2014

   * Le texte actualisé de notre communication au Colloque Archives et acteurs des cinémas d’animation en France tenu en 2013 « Le fonds Starewitch vingt ans après ». Publié dans Archives et acteurs du cinéma d’animation en France, Paris L’Harmattan, 2014, p. 75-84.

 

   Consultez les dossiers réalisés lors de la sortie des DVD :

                                       Nina Star 2013, 29 pages

                                       L’Homme des confins 2013, 34 pages

                                       Fétiche 33-12 2013, 15 pages

                                      Les Aventures de Fétiche 2014, 90 pages

                                        Le Roman de Renard 2016, 50 pages (avec Reineke Fuchs, 1937)

   Un premier écho des journées d’études Ladislas Starewitch des 14-15 avril 2014

   Nous signalons la parution d’un article intéressant de Michel Gasqui "Sonika Bo, le cinéma à hauteur d'enfant" dans CinéSCOPIE (Sonika Bo a travaillé avec L. Starewitch au lendemain de la Seconde Guerre mondiale).

   Nous signalons également que le livre de Sébastien Roffat Histoire du dessin animé français entre 1936 et 1940, Une politique culturelle d'Etat suscite de notre part une réaction très vive pour tout ce qui concerne Ladislas Starewitch.  

  Un livre évoque Le Roman de Renard : Gersende Bollut Pourquoi est-ce un chef-d’œuvre, 50 longs-métrages d’animation expliqués, Eyrolles, 2014. Présentation.

   Deux articles un peu plus anciens, en anglais, retracent bien la carrière de L. Starewitch et la place qu’il retrouve dans les années 2000 dans l’histoire du cinéma :

* Eric Schneider : “Entomology and animation : a portrait of an early master Ladislas Starewicz, in Animation World Magazine, issue 5.02, May 2000

* Adrian Danks : “Ladislaw Starewicz and The Mascot”, in Cinémathèque Annotations on Film, Sense of Cinema. Issue 2001

Trois livres sont consacrés à L. Starewitch :

  * Léona Béatrice et François Martin : Ladislas Starewitch, filmographie illustrée et commentée. JICA Diffusion, Annecy 1991. Edition française et anglaise. 80 pages, nombreuses illustrations.


==> * Léona Béatrice et François Martin : Ladislas Starewitch (1882-1965), le cinéma rend visibles les rêves de l'imagination. L'Harmattan, 2003, 484 pages, collection Champs visuels.ISBN : 2-7475-4733-7

Présentation du livre et revue de presse.

Erratum : à la page 182, il faut lire Charles Burguet et non Eurguet.

Commande possible dans toutes les librairies ou directement chez l’éditeur :

L’Harmattan, 5-7 rue de l’Ecole Polytechnique, 7505 Paris.

Ou bien alapage.com ... fnac.com ...

 

 

 

* Wladislas Jewsiewicki : Ezop xx wieku, Wladislaw Satrewicz pionier filmu lalkowego i sztuki filmowej. Wydawnictwa Radia i Telewizji, Varsovie 1989, 231 pages et photographies.
Ce livre a été traduit en russe. L'auteur a le souci de confronter les sources et les témoignages, de plus il a correspondu avec L. Starewitch dans les dix dernières années de la vie du cinéaste et l'a rencontré. Cela n'évite pas certaines erreurs.

 

 

 

 

Deux brochures :

 

 

* Ladislas Starewitch et François Martin : Ladislas Starewitch, magicien des ciné-marionnettes brochure publiée par L’équipée (Valence), Le Forum des images (Paris) et l’A.F.C.A.(Auch) avec des textes de , introduction de Xavier Kawa-Topor, textes illustrés de photographies de L. Starewitch (16 pages). 2003.

Lire quelques textes...

* Fernando de Felipe : Ladislaw Starewicz, le maître du temps. Avec un avant propos de Léona Béatrice Martin-Starewicz. Catalan / castillan / anglais. 47 pages. Fernando de Felipe est Professeur d’histoire du cinéma à l’université de Ramon Llull. Publié dans le cadre du festival de cinéma de Sitges, octobre 2000.

De nombreux articles dans des revues et des catalogues de rétrospectives de films, de festivals ou d’exposition consacrent des pages à Ladislas Starewitch, présentations biofilmographiques et analyses de films :

2009 :

* Dans les Cahiers du Cinéma un article publié en septembre 2009 (n° 648) évoque la rétrospective présentée lors du Festival International de Film de La Rochelle : Thierry Méranger : Templeton, Starewitch : zoogénies.

* La présentation de la grande rétrospective consacrée à L. Starewitch lors du 37ème Festival International du Film de La Rochelle qui s'est tenu du 26 juin au 6 juillet 2009. 

* Aurélie Barre et Olivier Leplatre : Un épigone filmé : le Roman de Renard de Ladislas et Irène Starewitch, pp. 313- 327 in Editer, traduire ou adapter les textes médiévaux, Actes du colloque international des 11 et 12 décembre 2008, Université Jean Moulin – Lyon 3. C .E.D.I.C. Centre Jean Prévost. Textes rassemblés par Corinne Füg-Pierreville. Lire le texte.

  * Cinéscopie consacre quelques pages à l’animation en volume (pp. 5-10) qui en peu de place donnent un panorama plus complet que la revue Puck (n°15, 2008) de ce procédé.

Cinéscopie, la revue des amateurs de cinéma,n°13, mars 2009.

e-mail : Guerin.liliane@tele2.fr --- http://cinescopie.unblog.fr/

2008 :

  * In Praise of the Shadows, catalogue de l’exposition organisée à l’Irish Museum of Modern Art de Dublin, Irlande, du 4 novembre 2008 au 4 janvier 2009, 152 pages.

                        François Martin : Ladislas Starewitch, « Cinema… makes the dreams of the imagination visible », pp. 48-51 ; Biofilmographie, pp. 145-147  Lire le texte

                        Carolina López Caballero : The Four Films in the Exhibition, pp. 52-57 (Il s’agit des films Le Roman de Renard, Fétiche Mascotte, Le Rat des villes et le rat des champs, Amour noir et blanc). Lire le texte

   A propos de cette exposition, plus d'informations.   

   Ces textes sont repris en turc dans Gölgeyeövgü, Istanbul Museum of Modern Art, 2009 (exposition du 22 janvier – 6 mai 2009), 156 pages.

  * La revue Animation Reporter de Mumbay, Inde, dans son numéro de décembre 2008, pp. 59-60, propose une présentation générale de Ladislas Starewitch. Lire le texte

  * Dans son numéro 15 publié en 2008 intitulé Les marionnettes au cinéma, la revue Puck consacre, sur une colonne, 32 lignes à Ladislas Starewitch (pp. 34-35) et reproduit un passage confus d’un article de René Daumal écrit en 1934 (23 lignes sur une colonne p. 41), avec deux photographies de films. D’autres réalisateurs sont encore moins bien lotis : Jiri Barta, Tim Burton. Dommage pour un tel titre !

   Les marionnettes au cinéma, Puck n°15, Editions de l’Institut international de la marionnette – Editions l’entretemps, Charleville-Mézières, 2008, 158 pages.

Une étudiante résident aux Etats-Unis Maria Belodubrovskaia nous a communiqué son étude passionnante sur certains trucages de L. Starewitch surtout dans L'Horloge magique comparé à King Kong

2007 :

   * Du praxinoscope au cellulo - un demi-siècle de cinéma d’animation en France (1892-1948), Centre national de la Cinématographie, Paris, 2007, 353 pages.

                        Denis Walgenwitz : Fétiche Prestidigitateur, pp. 78-83.

                        François Martin : Ladislas Starewitch, pp. 325-327.

Plus d'informations

2006 : Un livre de Ken A. Priebe The art of Stop-Motion Animation consacre un passage très intéressant à L. Starewitch : à lire.

Quelques références plus anciennes :

Plusieurs sites évoquent Ladislas Starewitch :

 Des textes généraux : http://www.objectif-cinema.com/portraits/069.php

 

 

 

Une excellente présentation des trois DVD de Ladislas Starewitch, même si nous ne partageons pas le jugement porté sur le film Fétiche Mascotte, bien au contraire.

 

 

 

Un site consacré aux personnalités du cinéma russe :

http://www.kinoglaz.fr/  

 

 

 

Un article très intéressant qui montre bien l’aspect précurseur et novateur de Ladislas Starewitch et son influence sur les animateurs notamment américains. Il faut cependant signaler qui L. Starewitch a le plus souvent reproduit les squelettes qu’il utilise en bois, en fil de cuivre ou liège.

sites liés :

Les Indépendants du 1 er Siècle : http://www.lips.org 

L'Association française du cinéma d'animation (AFCA) http://www.afca.asso.fr

ASSOCIATION FRANÇAISE DE RECHERCHE SUR L’HISTOIRE DU CINÉMA : www.afrhc.fr

 

 

 

Le site des Amis d'Emile Reynaud : http://www.emilereynaud.fr/

 

 

 

 Cinéscopie : une revue unique !   http://cinescopie.unblog.fr/  (de très nombreux liens)

 

Pour tout renseignement complémentaire, contacter :

Films Starewitch

Fax : 01 48 72 13 53

fra.mar@wanadoo.fr

Retour aux nouvelles

Retour au sommaire.